logo le patio tursan chambre d'hôtes pimbo
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

De Miramont-Sensacq à Pimbo : le chemin à suivre pour les pèlerins

Pèlerins marchant sur le chemin de saint Jacques de Compostelle

L’étape Miramont-Sensacq à Pimbo est très emprunté par les pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

Deux étapes historiques du pèlerinage

Entre la plaine landaise et les Pyrénées, deux villages du Tursan invitent à faire halte, pour se restaurer ou passer une bonne nuit dans l’un de leurs nombreux gîtes et chambre d’hôtes : Miramont-Sensacq et Pimbo. Au passage visitez les édifices romans comme la ravissante église de Sensacq puis la belle collégiale de Pimbo qui domine un paysage époustouflant vers les Pyrénées et l’étape suivante d’Arzacq-Arraziguet. Il faut compter environ 3 heures de marche et 9 km entre Miramont-Sensacq et Pimbo.

Miramont-Sensacq : un village unifié

Miramont-Sensacq est le 2ème sommet des Landes avec ses 216 mètres d’altitude. Sur votre chemin, vous passerez devant le porche de l’église Saint-Martin et pourrez profiter d’une belle vue sur toute la chaîne des Pyrénées. Au loin, le village de Pimbo se laisse dessiner avec sa collégiale. C’est en 1274, que Miramont est érigé en bastide par le roi Edouard Ier d’Angleterre. C’est en 1845, par ordonnance du roi Louis-Philippe, que les communes de Sensacq et de Miramont sont réunies en une seule. Après être sorti du village, vous apercevrez l’église de Sensacq construit entre le 11ème et le 12ème siècle, sur l’emplacement d’un site antique. Autrefois placée sous l’invocation de Saint-Jacques, elle est dotée d’un clocher-mur et de fonts baptismaux carolingiens par immersion. Si sa situation, isolée en rase campagne pourra vous étonner, c’est parce qu’elle est l’unique vestige d’un ensemble plus vaste. À partir de cette église, il vous restera seulement 3 km à travers les champs et la forêt pour arriver à Pimbo.

Pimbo : une bastide historique

Sur la Via Podiensis (route du Puy-en-Velay), les pèlerins en direction vers Saint-Jacques-de-Compostelle traversent Pimbo entre les étapes de Miramont-Sensacq et de Morlanne. Niché en haut d’une colline à 190 mètres d’altitude, le village de Pimbo est un passage incontournable pour les pèlerins empruntant le GR65. C’est l’une des plus anciennes bastides de France et la plus ancienne bastide des Landes. Elle a été fondée en 1268 par un acte de paréage entre l’abbé de la collégiale et le sénéchal de Gascogne, pour Henri III, Roi d’Angleterre et Duc d’Aquitaine. Le point centrale de Pimbo est sa collégiale romane dont l’histoire a été très mouvementée. Une halte indispensable pour admirer la collégiale Saint-Barthélemy de Pimbo du 12ème siècle dont la fondation est attribuée à Charlemagne en 778.

Facebook
Twitter
LinkedIn